Défaite honorable pour nos cadets D2

Défaite honorable pour nos cadets D2

Les Oursons disputaient leur dernier match du calendrier régulier, mercredi le 26 février dernier, en se rendant à St- Hubert pour y affronter les Pyranhas de l’école secondaire Monseigneur-Parent. Avec une victoire, nos Oursons avaient la chance d’améliorer leur position au classement de la division centre en vue des séries éliminatoires qui débuteront dans quelques semaines. Ce match avait donc son importance.

Encore une fois, le groupe d’entraineurs a tenu un discours simple avant la rencontre. Respect du plan de match, intensité et plaisir ont été, en autres, les sujets abordés. Les joueurs ont cependant entamé le match sur les talons. Un peu surpris de l’effort et surtout, de l’usage de la robustesse, presque abusif, des Pyranhas. La première moitié de la période initiale a donc été un brin difficile pour PML. Ce sont d’ailleurs les locaux qui se sont inscrit les premiers au pointage à 9 :02 alors qu’ils étaient en avantage numérique. La gardienne Mahélie Granger, qui a connu un très fort match, y est allée de plusieurs arrêts sur la séquence mais quand même a dû céder. 1-0 Pyranhas après une période.

Si ce but aurait pu avoir un effet néfaste sur le moral des Oursons, c’est le contraire qui s’est produit. Nos favoris se sont même battus à 3 contre 4, puis à 3 contre 5 à mi- chemin en 2e période sans donner de but. Ils n’allaient pas non plus se laisser intimider par la robustesse de l’adversaire et ont combattu le feu par le feu en distribuant, eux aussi, plusieurs bons coups d’épaules. Le pointage : toujours 1 à 0 après 2 périodes.

Puis en début de 3e période, à 0 :48, les Pyranhas ont marqué un but pour le moins chanceux. Une sorte de tir lobbé qui est allé trouver le coin supérieur du filet, bref un de ces buts décevants et anodins sur un lancer qui ne devait même pas toucher le filet. Encore une fois, nos Oursons ne se sont pas découragés et ont continué de travailler et à 14 :42, Victor Merkl, à la suite d’un superbe effort individuel, réussissait à subtiliser le disque à un défenseur à l’entrée du territoire adverse, avant d’y aller d’un tir vif qui a surpris le gardien du côté de la mitaine. Le déficit était donc réduit à un seul but. Malheureusement, nos Oursons ont tout tenté pour créer l’égalité mais en vain. L’adversaire s’est permis un 3e but dans un filet désert. Défaite de 3 à 1.

Le personnel d’entraineurs était malgré tout très satisfait après la rencontre. Satisfait surtout de l’intensité et l’éthique de travail démontrés par les joueurs. Ceux-ci doivent se concentrer sur le processus. Continuons de faire les bonnes choses, les succès suivront. Les Cadets D2 terminent donc leur saison régulière avec un dossier de 15 victoires, 8 défaites et 4 matchs nuls, ainsi qu’un différentiel de buts de +45. Seule ombre au tableau ; les 6 points éthiques (franc-jeu) perdus par indiscipline qui en font ainsi la pire équipe de la division à ce chapitre. Disons qu’il reste du travail à faire à ce chapitre! Une petite semaine de relâche avant les séries sera donc, on le souhaite, bienvenue.

On vous tiendra au courant de la suite. Allez! Bonne relâche!

Les cadets D2 partagent les honneurs

Les cadets D2 partagent les honneurs

Revenus pour le moins déçus de la Classique de hockey scolaire de Thetford Mines, nos cadets D2 visitaient les Dynamiques du Collège Charles-Lemoyne à Ste-Catherine, mardi le 18 février dernier. À la suite des récentes performances de l’équipe, les entraineurs souhaitaient revoir un groupe de joueurs plus déterminé, plus combatif et plus affamé en offensive. Mais ce ne fut malheureusement pas le cas. Tant et si bien que les locaux ont inscrit 2 buts au premier engagement, 3 en deuxième période et 3 en troisième. La timide riposte des Oursons s’est limitée à un but en 2e, œuvre de Félix-Antoine Pomerleau d’un bon tir de la ligne bleue et un en 3e période, d’Olivier Perrier sur un tir du revers de l’enclave. Défaite 7 à 2.

Mis à part quelques joueurs identifiés par l’entraineur Yannick Thompson, la majorité a manqué d’intensité, d’exécution et s’est surtout éloigné du plan de match établi. Maigre consolation, PML a tiré au but plus souvent que l’adversaire, soit 27-24 en faveur des Oursons. Mais restons calme, la situation est loin d’être critique malgré le fait que les séries approchent à grands pas.

Nos cadets D2 avaient l’occasion de se reprendre 3 jours plus tard en visitant les Voltigeurs du Collège Bourget de Rigaud, pour un match qu’ils n’avaient tout simplement pas le droit de perdre.

Le Collège Bourget nous offre des matchs très émotifs et très physiques, mais sans grande opposition au niveau du pointage. Par les temps qui cours, les Oursons ne jouent pas à la hauteur de leurs talents et compte beaucoup moins de but qu’à l’habitude donc Bourget n’est pas à prendre à la légère.

La première période démarre au ralenti pour les 2 équipes, ce qui laisse place à beaucoup d’erreurs et peu de lancers, mais à 4:24 Emrick Darcy profite d’une passe de Max Baulne pour filer à un contre un et prendre un bon tir voilé entre les jambes du défenseur pour déjouer le gardien. Puis, avant la fin de la période, ce même Emrick Darcy double l’avance des siens profitant du beau jeu de passe de son capitaine Jorick Pepin et de Médérik Bouchard.

Sans perdre de temps en début de deuxième période et en avantage numérique, c’est Félix-Antoine Pomerleau qui fait bouger les cordages d’un tir puissant de la ligne bleue sur des passes de Victor Merkl et Vincent Dépelteau. En milieu de période, Emrick Darcy complète son tour du chapeau en avantage numérique sur une magnifique passe de Victor Merkl et en fin de période, Félix-Antoine Pomerleau fait une longue passe à Emrick Darcy qui marque son quatrième but en débordant les défenseurs et qui, avec deux joueurs sur le dos, effectue une manœuvre spectaculaire en se passant le bâton entre les jambes réussissant à battre le gardien dans la partie supérieure par-dessus l’épaule de ce dernier. Marque après deux période 5-1 pour nos Oursons.

La troisième période fut plus tranquille au chapitre des lancers, soit 5-4 pour les Oursons. Nos cadets marquent à deux reprise et les Voltigeurs répliquent une seule fois. Le sixième but de PML est marqué par Olivier Perrier qui a joué un fort match et qui se retrouve seul contre le gardien qu’il déjoue d’une superbe feinte après de belles passes de Félix-Antoine Pomerleau et Victor Merkl. Le septième but des Oursons, son deuxième du match, est l’œuvre de Félix-Antoine Pomerleau en désavantage numérique sur une passe de Sidney Buri. Marque finale 7 à 2 PML.

À noter dans cette victoire les 4 buts d’Emrick Darcy, les 5 points de Félix-Antoine Pomerleau (2 buts, 3 passes) et les 3 passes de Victor Merkl. En espérant que ce gain ramène nos favoris sur le chemin de la victoire.

Les Oursons disputeront leur dernier match du calendrier régulier, mardi le 25 février, en se rendant à St- Hubert pour y affronter les Pyranhas de l’école secondaire Monseigneur-Parent. Le match sera présenté à l’aréna Gaétan Boucher à 15h.

Semaine Parfaite mais surtout un Championnat de division

Semaine Parfaite mais surtout un Championnat de division

L’entraîneur avait hâte de voir comment allait réagir son équipe contre l’Intrépides de Chêne-Bleu seulement deux jours après les émotions du challenge de Chicoutimi (défaite en prolongation en finale). Le tout a été loin d’être parfait mais le plus important c’est le résultat final, c’était une rencontre comme ça. Une excellente performance défensive jumelé avec un tour du chapeau de notre dynamo offensif Ali Makkouk-D’Amour, nous a donné une victoire de 4-3, ce qui vengeait notre échec du mois de février.

Dès le début de la rencontre l’Intrépides ont dominés la rencontre, les Oursons étaient sur les talons, les lancers étaient même 9-1 pour l’Intrépides après seulement 8 minutes, mais sur le seul tir des siens en ce début de rencontre ALi Makkouk a inscrit son premier de la rencontre sur un jeu individuel en désavantage numérique. Après ce filet disons la confiance des siens est revenu et les Oursons sont revenus dans la rencontre. Dès le début de la deuxième, période 8 secondes après un avantage numérique Makkouk a profité d’une belle passe d’Emrick Dessalines pour lancer sur réception et battre le gardien adverse. Mais seulement 22 secondes après ce 2ème filet l’Intrépides a répliqué sur un lancer que notre gardien Nathan Brisson aimerait revoir. Mais avant la fin de la deuxième période ALi Makkouk a profité d’un beau jeu de Gabriel  Rousselle  pour compléter son tour du chapeau mais aussi en inscrivant un deuxième filet en désavantage numérique lors de cette rencontre.

Les Oursons ont quand même vu l’Intrépides rebondir avec deux filets pour remettre le pointage égal, c’est à ce moment que nous avons la force de caractère de notre gardien Nathan Brisson qui connaissait une rencontre difficile. Nathan a fait au moins 3 grosses arrêts pour garder le pointage égal. Avant la fin de la troisième l’excellent travail en bas de zone de Zakary Charbonneau a permis à Mathis Rocheleau d’avoir une rondelle sur la ligne bleu, où il a utilisé son arme favorite son lancer du poignet et au même moment Gabriel Rousselle passait par là et à juste fait dévier la rondelle au- dessus de la mitaine du gardien adverse, avec 56 secondes à la rencontre ce but fût la différence. Une victoire de 4-3 qui donnait la garanti de remporter le championnat de la division centre du circuit de la RSEQ

Après avoir disposé de l’Intrépide de l’école secondaire du Chêne-Bleu plus tôt cette semaine et s’être assuré, du même coup, du Championnat de la saison de la Division Centre, le Cadet D1 se rendait à Longueuil pour y affronter les représentants du Collège Français. Malgré tout, ce match était loin d’être sans signification pour l’équipe d’Alain Charbonneau. En effet, la formation longueuilloise risque fort d’être l’adversaire de nos Oursons en première ronde des séries éliminatoires.

PML s’est donc montré incisif dès le départ et avec moins de 2 minutes de jouer en première période, Mathias Loiselle effilait l’aiguille, bien posté à la gauche du gardien adverse, inscrivant ainsi les siens au pointage. Mais l’excès de confiance allait coûter cher. Tentant de forcer le jeu en zone adverse, la défensive s’est fait prendre à contre-pied, provocant un surnombre à 3 contre 1. Le gardien Emmanuel Pepin a bien réussi le premier arrêt mais n’a pas pu rien faire sur le retour. C’est cependant tout ce qu’il allait consentir à l’adversaire au cours de ce match. 1 à 1 après 1 période.

Le jeu approximatif en défense et le manque d’exécution du côté de PML qui avait prévalu durant l’engagement initial s’en poursuivi en 2e mais fort heureusement, ce sont les Oursons qui ont pris l’avance. Profitant d’une mauvaise communication de la défensive adverse, Mathias Loiselle déborda alors celle-ci du côté gauche et y alla d’un tir précis en les jambières du gardien pour marquer son 2e du match. Puis, alors que le Collège Français menaçait, Emmanuel Pepin réalisa, coup sur coup deux arrêts sur la même séquence et, comme il arrive souvent, peu de temps après, Ali Makkouk redirigeait un tir de Loiselle pour creuser l’écart à 2 buts. 3 à 1 après 2 périodes.

La 3e période allait toutefois être tout à l’avantage de PML. Coupant une passe à l’entrée du territoire adverse, le capitaine Émerick Dessalines a été en mesure de s’échapper seul et a servi une superbe feinte au gardien pour le déjouer habillement. Puis, lors d’une même présence, le petit guerrier Pier-Jules Giroux allait marquer 2 buts. D’abord, en profitant d’une superbe passe de Mathias Loiselle de derrière le filet pour loger le disque du côté éloigné, puis ensuite en décochant un tir précis au- dessus de l’épaule gauche du gardien. Zack Charbonneau, bien installé dans l’enclave, allait inscrire le 7e de son équipe en prenant un retour de lancer de Philippe Languedoc. Et enfin, Ali Makkouk complétait le pointage à la suite d’une montée de bout en bout de la patinoire. Victoire de 8 à 1. Le message que l’équipe désirait lancer a été lancée. ‘’Nous sommes prêts pour la première ronde des séries.’’

 

Difficile retour au travail pour le D2

Difficile retour au travail pour le D2

Sans match prévu au calendrier depuis 3 semaines, nos Oursons cadet D2 reprenaient du service en se rendant à Vaudreuil pour y affronter l’Intrépide du Chêne-Bleu. Ce fut un début de match tout à l’avantage de nos joueurs qui prenaient les devants 2-0, sur 2 buts inscrits par Emrick Darcy. Tout d’abord après 35 secondes de jeu, celui-ci profite d’une belle passe d’Olivier Perrier pour décocher un tir sur réception parfait dans la partie supérieure, puis à 3 minutes en marque un deuxième en avantage numérique après plusieurs belles feintes qui laisse impuissant les joueurs adverses. La première est l’affaire des Oursons et d’Emrick Darcy qui, en plus de ses deux buts, s’est retrouvé en échappée à trois reprises sans toutefois être capable de marquer. La marque est de 2-1, 13 tirs contre 2 pour nos Oursons après 1 période.

La deuxième période fut plus égale au chapitre des tirs, 13-9 pour les Oursons et un but de chaque côté, l’Intrépide marquant en avantage numérique et les Oursons par l’entremise d’Olivier Perrier sur des passes de Victor Merkl et de Jorick Pepin.

Ce qui devait arriver arriva avec seulement deux arbitres, la troisième période fut disputée à vive allure et avec beaucoup d’agressivité et beaucoup de pénalité du côté de PML. L’Intrépide marque à deux reprises, profitant d’un 3e avantage numérique et prend les devants pour la première fois du match. Mais les Oursons se ressaisissent et égalent la marque en fin de match, cette fois-ci sur un but de Jean-Christophe Giguère sur des passes d’Emrick Darcy et Olivier Perrier. Beau retour au jeu pour Giguère qui revenait au jeu après une fracture au poignet. 29-17 au chapitre des tirs pour les Oursons. Marque final 4-4, prochain match le lendemain 14 février à la Classique scolaire de Thetford.

La première partie de ce tournoi était disputée contre St-Gabriel (Ste-Thérèse).

Début de tournoi très difficile pour nos joueurs qui n’avaient aucune cohésion, ce qui donnait lieu à du jeu très décousu, après une période nos Oursons sont en retard d’un but et d’un tir, St-Gabriel 1, Oursons 0 et au chapitre des tirs, 5-4 pour St-Gabriel.

La deuxième n’est guère mieux en ce qui concerne le jeu décousu mais les Oursons se rattrapent au chapitre des tirs 7-3 Oursons et nos joueurs s’inscrivent même au pointage, un but marqué sans aide par Félix-Antoine Pomerleau, qui d’un bel effort individuel, traverse la glace en entier pour marquer d’un tir précis. Après deux périodes la marque est égale 1-1.

La troisième période un peu plus rapide et plus intense que les deux autres, 10-7 au chapitre des tirs pour les Oursons mais ce sont les adversaires qui réussissent à marquer et repartir avec la victoire. Marque finale 2-1 pour St-Gabriel.

Joueur du match: Victor Merkl

 

Deuxième partie contre Pavillon Wilbrod-Dufour (Alma).

Le deuxième match est un copié-collé du premier, les Oursons démarre le match sans cohésion et sans énergie, puis se font doubler au chapitre des tirs et au chapitre des buts. Après 2 périodes, Wilbrod-Dufour mène 2-0 mais la marque serait bien différente sans le brio de Mahélie Granger qui est très solide devant le filet.

Les Oursons jouent une troisième période plus inspirée et s’inscrivent à la marque encore une fois par l’entremise de Félix-Antoine Pomerleau qui traverse la patinoire de bout en bout pour marquer d’un tir aussi puissant que précis. Sur le jeu, notre gardienne est créditée d’une assistance, mais se fut trop peu trop tard et nos troupiers s’inclinent pour un deuxième match de suite par la marque de 2-1.

Joueur du match: Mahélie Granger.

Quelques heures plus tard, PML devait affronter l’Express du Collège St-Sacrement (Terrebonne) dans un match sans lendemain.

Les 2 équipes se connaissent pour avoir disputer un match au mois de novembre au Challenge de Roberval. Les Oursons avaient alors eu le meilleur sur leurs adversaires qu’ils avaient battu 4-1.

Le début de match de nos Oursons ressemble au deux autres et après deux périodes les Oursons sont en retard 1-0 n’ayant dirigé que 4 tirs vers le filet adverse.

En début de troisième, PML doit jouer du hockey de rattrapage et accordent un deuxième but en début de période.

Mais à 2 :25 de la fin du match, Emrick Darcy déborde la défensive adverse et avec une passe précise rejoint Victor Merkl seul dans l’enclave qui marque dans une cage abandonnée ce qui redonne espoir à notre équipe. Puis en fin de match avec 18 secondes à faire et avec une mise en jeu dans notre territoire, l’équipe d’entraîneur y va le tout pour le tout et décide de ne pas remettre le gardien. Le défi de gagner cette mise en jeu incombe à Emrick Darcy. Celui-ci relève le défi, gagne la mise en jeu qui se retrouve sur la palette d’Émile Paiement qui, à son tour, alimente Victor Merkl. Celui-ci traverse la patinoire et soulève la foule en marquant d’un magnifique lancer dans la partie supérieure avec 6 secondes au cadran, ce qui envoie les deux équipes en prolongation. Les Oursons joue une période de prolongation de 5 minutes avec un joueur en moins, donc 4 contre 3 dû à la perte de leur point franc-jeu. PML s’en tire sans trop de dommage puisque cette période ne fait pas de maître. Ce sont donc les tirs de barrages qui décideront de l’issu du match. Les spectateurs en ont eu pour leur argent car 7 rondes de tirs ont été nécessaires, mais finalement les Oursons ont dû s’avouer vaincus, St-Sacrement ayant marqué à 7 reprises, les Oursons 6.

Joueur du match: Félix-Antoine Pomerleau.

À noter la brillante performance de notre gardien William Goulet qui a été solide tout au long du match pour permettre aux Oursons de se rendre aux tirs de barrages et qui a tout donné durant ceux-ci.

C’est fut donc un week-end décevant pour la troupe de Yannick Thompson. L’équipe n’aura que 48 heures pour se reposer. Les prochains matchs auront lieu mardi le 18 février contre les Dynamiques du Collège Charles-Lemoyne à Ste-Catherine puis le vendredi 21 février, nos Oursons se rendront à Rigaud pour y affronter les Voltigeurs du Collège Bourget.

À une victoire de remporter le Challenge Provincial de Chicoutimi pour nos Cadets D1

À une victoire de remporter le Challenge Provincial de Chicoutimi pour nos Cadets D1

Après un début d’année 2020 ordinaire, les Oursons cadets D1 se dirigeaient à Chicoutimi pour le 2ème défi de hockey provincial scolaire, avec l’objectif de retrouver l’équipe qui dominait avant la période des fêtes. Disons que c’est mission accompli en revenant à la maison avec une fiche de 4 victoires, 1 défaite et un verdict nul et surtout en étant à un seul petit but de remporter les grands honneurs en perdant 2-1 la grande finale.

Le tout a commencé jeudi am dernier avec un verdict nul de 2-2 contre l’école secondaire l’Odysée de Dominic-Racine équipe hôte de ce défi provincial. Quelques heures après nos Oursons affrontaient la puissante équipe des Corsaires de Pointe-Lévy, dans une rencontre des plus importantes pour la suite de ce défi, l’équipe gagnante empruntait un parcours plus facile. Disons que nous avons vu les vrais Oursons lors de cette rencontre dans une victoire de 4-2 et surtout en ne donnant rien à l’adversaire à égalité numérique. Ali Makkouk-D’Amour a inscrit un tour du chapeau lors de cette rencontre, alors qu’Alexis Tarte a récolté un but et une passe.

En remportant la rencontre importante du jeudi soir, les Oursons avaient la chance de disputer une seule rencontre le vendredi et le samedi  pour se diriger vers  la rencontre de demi-finale du dimanche matin. Donc vendredi en après-midi les Oursons affrontaient les étudiants-athlètes de l’école secondaire St-Gabriel. Avec un début de match très intense, les Oursons sont rapidement donnés une avance de 4 buts après seulement 7 :41. Le reste de la rencontre a été bien contrôlé pour se diriger vers une victoire de 6-1. Notons lors de cette rencontre la 12ème rencontre sans défaite en saison régulière pour notre gardien Nathan Brisson. Note importante lors de cette rencontre les filets ont été marqués par 6 marqueurs différents, Makkouk, Rocheleau, Tarte, Giroux, Dessalines et Duquette ont été les marqueurs. Donc avec cette victoire, direction quart de final contre les puissants Intrépides de la polyvalente Nicolas-Gatineau.

Dans une rencontre, disons honnêtement dominée par les adversaires les Oursons ont su revenir d’un déficit de 5-2 tard en deuxième période pour finalement l’emporter 6-5 en fusillade. Alexis Tarte a marqué les 3 derniers buts des siens tous en avantage numérique pour ensuite marquer un but important en fusillade pour garder son équipe en vie. C’est Zakary Charbonneau qui avait récolté 3 aides de la rencontre qui a inscrit le but décisif lors de la fusillade qui a tout simplement fait exploser la joie  la foule et surtout sur le banc des siens. Nous devons souligner la performance extraordinaire d’Emmanuel Pépin qui a permis à son équipe d’y croire en exécutant au moins 3 arrêts spectaculaires en 3ème période. Cette rencontre très émotionnelle donne la chance aux Oursons de jouer la demi-finale dimanche matin contre des rivaux très connus l’Arsenal de Jacques-Leber.

Lors d’une rencontre très chaudement disputer, contre des adversaires toujours très coriaces lors des rencontres importantes. Les Oursons ont su prendre les devants en 3ème période pour la 1ère fois de la rencontre sur le  deuxième but du match d’Ali Makkouk. Philippe Languedoc avait inscrit le premier but des siens et c’est Emerick Dessalines qui a inscrit le but d’assurance dans un filet désert. Notons encore une fois la solide performance d’Emmanuel Pepin et de notre brigade défensive qui passe souvent sous le silence. Philippe Languedoc, Vincent Ramos , Maddox Létourneau-Quintal et Gabriel Martineau ne sont pas sur la feuille de pointage régulièrement, mais lors excellent travail défensivement est très important, ce qui nous a permis de remporter cette rencontre de demi-finale 4à2.

Donc cette victoire nous permet d’accéder à la grande finale contre Cardinal-Roy une puissante équipe de la région de Québec. Les Oursons prennent les devants rapidement pas l’entremise d’Ali Makkouk-d’Amour sur une échappée ce qui donne énormément d’énergie au sien qui domine le premier engagement, mais qui sont incapable d’augmenter leur avance. Lors de la deuxième période, l’attaquant dominant de Cardinal Roy Jason Beaulieu profite d’un mauvais changement des Oursons pour prendre son propre retour et déjouer Emmanuel Pépin pour créer l’égalité 1à1. Malgré plusieurs bonnes chances donc un filet désert manqué par Xavier Duquette et au moins 3 chances d’Anthony Petrozza la marque reste 1-1 jusqu’à la 8ème minute de la troisième période. Le but décisif de cette rencontre sera malheureusement du côté des visiteurs quand ce même Beaulieu décoche un lancer du haut des cercles plutôt anodin mais que le gardien Pépin voie à la dernière minute voilée par son défenseur, le lancer frappe le poteau qui traverse la ligne rouge , malgré plusieurs bons lancers par la suite les Oursons sont incapables de marquer et la partie de termine par une défaite de 2 à 1 .  Amer défaite car les Oursons ont exécuté parfaitement le plan de match de leur entraîneur et selon lui le bon vieux dicton doit être pris en considération : On méritait un meilleur sort.

Deux rencontres cette semaine, avec un seul point de classement les Oursons seront champions de la division centre du circuit cadet d1 de la RSEQ.

Une 3e victoire de suite pour les Oursons Juvéniles.

Une 3e victoire de suite pour les Oursons Juvéniles.

Mercredi dernier les Oursons Juvéniles recevaient la visite des Voltigeurs du Collège Bourget de Rigaud. Ils ont gagné une 3e partie consécutive, une première pour eux cette saison. Cette victoire de 5 à 3 a été réalisée grâce à une solide performance de Yoann Caron qui a obtenu 2 buts et 2 aides tandis que Luca Kukovica-Hébert, Nicolas Perrier et Nicolas Tremblay complétaient le pointage. Nous avons connu un début de partie plus difficile avec un déficit de 2 buts, mais les joueurs se sont repris de belles façons en égalisant le pointage 2 à 2 à la fin de la 2e période. Lors de la pause entre la 2e et 3e, j’ai simplement mentionné aux gars de lever leur jeu d’un cran, nous jouions bien mais nous étions capables de jouer encore mieux ce n’était qu’une question d’intensité et d’agressivité lors de nos duels à 1 contre 1. Finalement, nous avons marqué tôt en 3e période ce qui nous a donné beaucoup de confiance pour en enfiler un autre quelques minutes après pour prendre les devants 4 à 2. Nos adversaires ont joué avec indiscipline et nous en avons profité pour porter le match hors de leur porté. Lors de notre dernier match contre eux nous avions perdu 7 à 2. J’étais très fier de l’équipe après cette partie, nous en étions à notre 3e victoire consécutive, j’ai l’impression que les joueurs ont repris confiance en eux. Nous jouons du bien meilleur hockey de ce temps-ci.

Les Oursons se rendaient à Sherbrooke dimanche pour y affronter les Harfangs de l’école secondaire du Triolet. Ils avaient une très lourde commande parce que l’équipe locale connaît une très bonne séquence et se classe parmi les meilleurs de la division. Ils ont perdu au pointage de 3 à 1, le dernier but a été marqué dans un filet désert. L’unique marqueur a été Luca Kukovica-Hébert sur une échappée. La marque était 2 à 1 pour eux et à 1 minute de la fin nous avons manqué une échappée ce jeu aurait pu l’allure de la partie. Dans l’ensemble nous avons une partie ordinaire, notre gardien Mathis Mills-Goyette nous a permis de rester dans la partie avec de nombreux beaux arrêts durant toute la partie. On manquait d’énergie, nous étions très souvent les 2e sur la rondelle et dans notre zone défensive on perdait également nos batailles. Cette partie fût plus ardue pour tous.

Les Oursons jouaient mardi contre les Dynamiques du Collège Charles-Lemoyne tandis qu’hier (mercredi) ils prenaient la route pour Chicoutimi pour leur 2e challenge RSEQ de l’année qui dure tout le week-end.